Crédits Photo: Paul Gouezigoux

Emilie et Adrian Martrenchar se sont unis le 14 septembre 2019 au Domaine de Larchey à Saint-Médard-d’Eyrans.
S’ils ont choisi Mademoiselle Loyal pour la préparation de leur cérémonie laïque c’est pour son offre personnalisée d’officiante de cérémonie laïque. Et l’essai s’est tellement montré à la hauteur de leurs souhaits que la sœur d’Emilie l’a transformé, pour sa propre cérémonie, le 14 février dernier ! Deux fois plus de souvenirs à partager…

Une cérémonie laïque « Encore mieux que ce qu’on avait imaginé »

« Non pratiquants » mais respectueux « des croyances de chacun », Emilie et Adrian auraient été « mal à l’aise » de célébrer leur union à l’église « en se disant que cela ne signifiait pas grand-chose ». Le déclic ils l’ont eu lors de la cérémonie laïque d’un couple d’amis : « nous avons réalisé que cela nous correspondait ». Mais à quelle wedding-planner confier ce beau projet ?

« La plupart font remplir un questionnaire et écrivent la cérémonie à partir des réponses, remarque Adrian. Carole, elle, a une approche différenciante. » Il a suffi d’un échange sur un salon du mariage pour séduire le jeune couple, mais Mademoiselle Loyal a dû décliner, étant déjà réservée à la date envisagée.

« Douceur et bienveillance »

Ils ont bien tenté d’en rencontrer d’autres « mais le feeling n’est pas passé », avoue Emilie. Sa coiffeuse du salon Expression Coiffure à Martillac, à qui elle se confie, décide alors de jouer les messagères auprès de Carole car elle est une de ses partenaires…

Ils se revoient sur le salon des futurs mariés à Bordeaux en octobre 2018 et une solution est trouvée : si elle ne peut officier, elle préparera la cérémonie et déléguera le jour J à Aude, une amie de longue date également conteuse, avec qui les collaborations ont déjà été nombreuses. « Quand nous nous sommes présentés à son stand, elle nous attendait pour nous exposer son idée. C’est une démarche très rassurante, nous avons aimé sa douceur et sa bienveillance. Nous nous sommes assis et avons discuté pendant près d’une heure ! »

Même s’ils sont beaucoup amenés à communiquer dans leurs métiers, tous deux appréhendaient de devoir se raconter. « Elle a su, au cours de nos rendez-vous, nous faire dire des choses que l’on n’aurait pas forcément révélé dans un questionnaire », souligne Emilie. « Nous avons une certaine pudeur mais elle met vraiment à l’aise et surtout, par sa façon d’être, on ne se sent jamais jugé, c’est agréable », ajoute son époux. Une écoute parfaitement ressentie dans ce qui a été retranscrit : « C’était juste du début à la fin, ça nous ressemblait. »

« Se sentir nous-mêmes invités de notre mariage, c’est juste génial »

Le contenu était une surprise et ça, les mariés, l’ont vraiment savouré !

« Si nous avions donné les coordonnées de nos proches, nous ne savions pas qui allait parler et encore moins ce qu’ils allaient dire ! Nous ne connaissions de la cérémonie que les trois rituels choisis et la musique, rappelle Emilie. Se sentir nous-mêmes invités de notre mariage, c’est juste génial ! Cela fait un peu peur, même si on fait confiance, mais c’est encore plus fort en émotions, c’est magique ! »

Leur entourage, perplexe à l’annonce d’une cérémonie laïque méconnue, l’a finalement trouvée « fantastique ».

Et la sœur d’Emilie a été confortée dans le choix de Mademoiselle Loyal pour officier à son propre mariage 5 mois plus tard. « Cela avait été tellement simple et fluide pour nous ! Et puis, il n’y avait qu’elle pour différencier les deux cérémonies », insistent Emilie et Adrian, qui ont cette fois-ci pu profiter de la présence de Carole et son mari, Jeff, dans un cadre différent, « en intérieur à la Villa Tosca, mariage d’hiver oblige, et beaucoup plus intimiste avec moins de 50 invités ».

Les rôles se sont alors inversés, Emilie devenant le témoin de sa sœur. « Les intervenants sont aussi accompagnés par Carole », met en avant Adrian. « Ce n’est pas facile de rédiger un texte suffisamment juste dans l’émotion et court pour ne pas endormir le public, confirme Emilie. Carole savait que ce n’était pas évident pour moi et elle m’a été d’un grand soutien. »

« Une attention » prolongée le jour J.

 

Aude et son mari pour Adrian et Emilie, Carole et Jeff pour la sœur d’Emilie : deux couples « aux petits soins » pour leurs mariés et leurs invités. Offrant une prestation « bien au-delà du discours : des petits conseils réguliers, la mise en place de la déco et de la technique le jour J, des petits mouchoirs à l’effigie de notre cérémonie… » et une présence réconfortante. Inévitablement, « des liens forts se sont noués ».

Absente physiquement pour l’événement d’Emilie et Adrian, Carole était là par la pensée et les a appelés pour les féliciter. Ils l’avouent sans hésiter : « Notre mariage était encore mieux que ce qu’on avait imaginé ! »

 

error: