Un mariage « dans la sérénité et dont on a pu profiter »

Lauren Dalle et Quentin Belaubre se sont dit oui le 14 septembre 2019. Tous deux très pris par leurs métiers, ces parents de deux petites filles ne voulaient pas que leurs préparatifs de mariage viennent impacter leur précieux temps en famille. Sur les conseils de leurs amis Sarah et Olivier Maccotta, ils contactent Mademoiselle Loyal en août 2018. La rencontre est fructueuse, le couple a trouvé sur qui se reposer.

« Nous avions besoin de quelqu’un pour rechercher les prestataires en fonction de nos critères », avoue Lauren. Son mari complète : « L’intervention de Carole permet de ne pas se perdre dans ce travail long et fastidieux et de n’avoir qu’à prendre des décisions. » « Cela nous a enlevé de la fatigue dans l’année et des discussions à n’en plus finir », termine Lauren.

Premier objectif : trouver le lieu des festivités. « Nous voulions nous marier en septembre, la période des congés estivaux nous semblant trop contraignante et pour ne pas trop souffrir de la chaleur », explique Lauren. A un an du jour J, il ne fallait donc pas traîner !

Leur coin de paradis

Carole leur a proposé une vingtaine de lieux, seuls quelques-uns ont été visités. Au fil des échanges avec leur wedding planner, ils comprennent que leur priorité n’est pas de se marier dans le Bordelais, n’ayant aucune attache familiale dans la région. Ce qui doit primer, c’est « une vue dégagée » et la possibilité de loger sur place tous leurs proches, soit une quarantaine de personnes. C’est en Dordogne que Carole leur trouve leur petit paradis, offrant une cérémonie « tout en haut d’une prairie sous trois chênes », à l’écart de l’agitation du cocktail : « un décor très bucolique », s’émerveille Lauren.

Même technique pour le choix du traiteur : « Nous avons reçu cinq ou six devis, se souvient Lauren, mais n’en avons retenu que deux pour la dégustation. Au final, c’était rassurant de choisir quelqu’un qui avait déjà travaillé avec Carole », ajoute-t-elle.

« Elle et moi nous sommes beaucoup vus au cours des trois premiers mois », reconnaît la jeune mariée, qui a également pu compter sur les conseils aiguisés de Mademoiselle Loyal pour le choix compliqué de la robe. « Elle m’a proposé de m’accompagner dans les boutiques que j’avais sélectionnées et elle a vite ciblé le bon compromis entre ce qui m’attirait et ce qui m’allait. » Une présence, un accompagnement réconfortant mais jamais outrancier, sachant rester en retrait quand la situation l’imposait.

Une cérémonie laïque calibrée à la minute près

Contraints de se marier civilement le vendredi à Bègles, Lauren et Quentin avaient envie d’une célébration officielle le jour J sans pour autant se rendre à l’église. Ayant déjà assisté à deux cérémonies laïques, ce choix fut pour eux une évidence. Mais si Carole a pour habitude d’officier, le couple a préféré faire endosser ce rôle à deux proches. Ces derniers ont bénéficié d’un accompagnement sur-mesure tout au long des mois de préparation : les futurs mariés ont été guidés dans leur choix de rituels et de textes et les maîtres de cérémonie n’ont eu qu’à se laisser porter, la wedding planner ayant tout calibré à la minute près : « que ce soit trop long pour les invités était peut-être la seule inquiétude que nous avions », remarque Lauren. Au final, tout le monde a trouvé ce moment « très beau ».

Calme et discrétion

Si le plus gros était calé, les principaux prestataires ayant été réservés avant Noël, tout s’est accéléré les dernières semaines, mais « dans un calme et une sérénité qui ont de quoi rassurer ». Le couple organisateur, Carole aux préparatifs, Jeff à la logistique et à la technique mais aussi graphiste à ses heures puisqu’il a conçu le faire-part de Lauren et Quentin, fait montre d’une « étonnante constance d’humeur : le jour J, ils n’ont jamais laissé transparaître une once d’énervement », souligne Lauren. « Ils accumulent très bien le stress à la place des autres », confirme son époux. Et sont partout, dans une discrétion qui force l’admiration.

Lauren « revoit Jeff, le vendredi soir, installer tous les lampions sur le site jusque tard dans la nuit ». De son côté, Carole a réalisé tout le plan de couchage des invités, collant des étiquettes nominatives sur chaque porte de chambre. Après la fête, Carole est la dernière à partir, tard dans la nuit, raccompagnant les derniers invités à leur hôtel. Le lendemain, Jeff sera le premier sur les lieux, passant l’aspirateur dès 7 heures. Des petits détails qui comptent beaucoup…

« Nous n’avons rien géré le jour de notre mariage, insiste Lauren. Nous avons pu passer du temps ensemble et avec nos proches et tout le monde en a profité », se réjouit-elle. « Nous voulions que tout le monde interagisse avec tout le monde. Pour que cela fonctionne, il fallait que tout soit bien huilé et ce fut parfaitement le cas », renchérit Quentin, son mari, qui « conseillerait Mademoiselle Loyal les yeux fermés ».

error: