Le mariage en Russie est une grande fête remplie de célébrations. De nombreuses coutumes et traditions de mariage remontent à l’Époque de l’ancienne Russie. À cette époque, chaque localité avait ses propres traditions de mariage qui accompagnaient la mariée et le marié et ce même avant le Jour J. 

Le gâteau pour la famille de la mariée lors de la proposition : l’époque de l’ancienne Russie

Avant, le marié rendait visite aux parents de la jeune femme pour demander sa main et son cœur à ses parents, apportant avec lui un gâteau.Si la réponse était positive, le gâteau devait être mangé jusqu’à la dernière miette pour que la famille soit forte et heureuse.

Pendant les enterrements de vie de jeune fille, tout le monde chantait des chansons rituelles de mariage. Ce n’était pas rare de faire des divinations avant le jour J.

Le jour du mariage, il y avait un rite spécial pour la mariée : au niveau de la coiffure, si d’habitude elle n’avait qu’une seule tresse, elle en avait finalement deux après le mariage, comme un symbole de la vie mariée à deux. Le dessus de la tête était recouvert d’un foulard léger, dont les pointes étaient nouées autour du cou; par dessus le foulard la mariée portait un petit chapeau nommé un kika, soit un kokoshnik ou un povoynik.

Lors des célébrations, il était “obligatoire” d’avoir du pain et d’autre plats traditionnels sur la table : le pain du mariage qui s’appelle “karavai”. A côté du karavai il y avait toujours du fromage symbolisant la plénitude de la vie. La fête a toujours commencé avec un cygne frit — un symbole de l’amour conjugal. Au fil du temps, au lieu d’un cygne, les gens ont servi du poulet ou du dinde, et le cygne a été conservé sous la forme d’une image sur les caravanes de mariage, les gâteaux, les tartes…Un autre plat traditionnel est le kurnik (un gâteau de poulet et de champignons). Sur la table il y avait toujours des fruits apportés par la mère de la mariée comme un cadeau.

Un point intéressant : aujourd’hui le karavai est remplacé par le gâteau de mariés.

Au cours de la réception, les gens buvaient du vin, de la bière et de l’hydromel. Cela peut être étonnant, mais la vodka n’était pas beaucoup consommée à cette époque. Pour l’anecdote, l’origine de cette boisson n’est pas russe – elle était importée de l’étranger et c’est que en X|X siècle que les russes ont commencé à la produire eux mêmes à la base de céréales, ce qui donne l’originalité et l’exclusivité à la vodka russe.

Aujourd’hui : le mariage moderne ou traditionnel ?

A présent, toutes les coutumes ne sont pas forcément respectées et les mariages peuvent complètement différer : les uns préfèrent organiser un mariage dans les traditions occidentales en suivant les tendances mondiales, et les autres préfèrent organiser au maximum un mariage russe traditionnel. Aujourd’hui, je vais vous parler des principales coutumes que vous pouvez rencontrer lors d’un mariage russe traditionnel moderne. 

Le rachat de la mariée

L’une des traditions les plus célèbres est le rachat de la mariée le jour du mariage, lorsque le marié « rachète » sa future épouse avec l’aide de ses amis, il prouve ainsi aux parents de la mariée son droit de la prendre pour femme. Avant, le marié donnait aux parents de sa future femme des cadeaux ou de l’argent pour les remercier, et aujourd’hui cette tradition est perpétuée mais le marié tente de “sauver” sa future femme dans une ambiance plus “potache”. 

Les organisateurs de mariages proposent de nombreux scénarii et rivalisent d’idées pour ces “concours”. La mariée est à la maison alors que famille et amies bloquent l’entrée de la maison. Ses copines donnent des missions au marié sous forme de défis à relever ou de questions. Il doit montrer combien il est doué et mérite la mariée, s’il échoue il peut “acheter” ses fautes et la mariée n’en saura rien 😉

Après le rachat de la mariée, tout le monde se rend, dans de belles voitures décorées de fleurs, au bureau d’enregistrement pour la cérémonie de mariage, qui a lieu en musique dans une ambiance plutôt solennelle.

error: