Nous vous demandons solennellement des mesures précises,  justes et cohérentes Mme la Préfète. 

Carole & Jeff

Mademoiselle Loyal

Une bombe a été lâchée hier lundi 14 septembre 2020 avec la conférence de presse de Mme Fabienne Buccio, préfète de la Gironde au sujet du plan d’actions pour répondre à l’évolution de la crise sanitaire.

Au lendemain de cette annonce, Bruce Toussaint me demandait de réagir sur le plateau de BFM TV à ces nouvelles restrictions. Mon métier est d’apporter à nos mariés des solutions avec le sourire pour faire de leur mariage le plus beau jour de leur vie. Aujourd’hui je suis en colère, pour nos couples de futurs mariés mais aussi pour l’ensemble de la profession.

Nous espérons avoir rapidement un texte officiel, un décret expliquant les mesures mises en place. Mme Buccio, je vous demande solennellement des prévisions rapides. Nous avons besoin d’informations pour organiser les choses, pour anticiper.

La première question et pas la moindre, celle du délai d’application

Jusqu’à quand prévoyez-vous ces mesures ? Les évènements d’octobre sont-ils concernés ? Vous imaginez bien qu’un mariage ou événement d’entreprise cela s’organise, on ne le déplace pas juste en gommant une date sur la calendrier. Pour un mariage c’est une moyenne d’1 an de préparatifs. Et c’est toute une économie qui est en suspens. Je pense aux nombreux prestataires qui accompagnent des mariés : aujourd’hui ce sont des emplois en danger, en apnée. Je pense aux lieux de réception, aux traiteurs, aux loueurs de mobilier, aux fleuristes, décorateurs, animateurs, djs, maquilleurs, coiffeurs, créateurs de robes ou de costume, photographes, vidéastes, serveurs, aux chauffeurs privés… la liste est longue.

Si nous ne sommes pas une multinationale employant des milliers de salariés, nous méritons autant d’attention que ces grands groupes, nous sommes une multitude de petites entreprises qui représentent des milliers de salariés en souffrance aujourd’hui.

Nous aimerions des instructions claires, précises.

Vous parlez de Gironde, de la métropole, de Bordeaux centre?

Les limitations des salons à 1 000 personnes, vous parlez de 1 000 personnes en simultané ou dans la journée ?  Le salon du mariage est un rendez-vous important chaque année sur Bordeaux pour notre économie. Les équipes travaillent dessus depuis des mois pour recevoir le public dans des conditions sanitaires exemplaires. Nous avons besoin de savoir si ce rendez-vous pourra se tenir.

Nous demandons des instructions justes

Nous sommes des chefs d’entreprises, nous sommes responsables et ne comprenons pas être mis à l’écart, être montrés du doigt de cette façon en déconseillant et interdisant les fêtes de mariage. Il   faudrait m’expliquer comment on peut aller encourager son équipe de foot à plein poumons avec 999 personnes mais pas assister au mariage de sa sœur avec 50 personnes dans un lieu ouvert.

Je vous demande solennellement, de recevoir les responsables du secteur événementiel de la Gironde, et d’ensemble créer un protocole juste et adapté. Comme vous, nous souhaitons protéger nos proches, et je pense que nous pouvons le faire ensemble en continuant à travailler et célébrer la vie. Les gestes barrière sont déjà mis en place avec le port du masque en intérieur, les distances à table espacées, le gel mis à disposition et peuvent être améliorées. Pourquoi ne pas envisager un référent Covid sur chaque événement comme dans les fédérations sportives, pourquoi ne pas systématiser les tests sur les invités et les prestataires, pourquoi ne pas réglementer en fonction de la configuration du lieu de réception plutôt que de tout interdire. Comment un mariage en extérieur sous tente dans un parc de 12 hectares ou une salle de 800 m2 peut se voir interdire de recevoir 30 personnes ?

Des solutions doivent exister, trouvons les ensemble plutôt que de tuer un secteur entier de notre économie et d’interdire aux couples de rêver.

error: Ce visuel est la propriété de Mademoiselle Loyal©