Anne, Française, et Will, Américain, se sont mariés le 4 septembre 2019 au château de Garde à Moulon. S’ils vivent à New-York, ils ont fait le choix de célébrer leur union en France et c’est sur la région bordelaise qu’ils ont jeté leur dévolu. Le couple d’artistes, respectivement designer et batteur professionnel, a dessiné les grandes lignes de l’événement mais il lui fallait un relais en France pour tout organiser. Retour sur cette harmonieuse collaboration, avec Anne, « capable d’en parler pendant des heures » !

 

« Une orchestration de mariage rondement menée ! »

 

« J’étais bien contente que Will me demande en mariage. C’était l’occasion de sacraliser l’union entre nos deux mondes : à quel autre moment aurions-nous pu avoir tous les gens que nous aimons réunis au même endroit ? 

Dès que nous avons choisi de nous unir en France, j’ai cherché un lieu. Paris, ma ville d’origine, ne m’inspirait pas plus qu’Avignon, où vit ma mère : il y pleut beaucoup trop en septembre ! Bordeaux, que je ne connaissais pas, a fini par s’imposer pour sa proximité avec la capitale et son environnement viticole. J’ai craqué pour le château de Garde à Moulon, qui répondait à nos critères : on aimait bien son côté ancien et beaucoup de monde pouvait loger sur place. Surtout, je me suis immédiatement entendue avec les propriétaires.

Dès lors, il était plus facile de trouver une wedding planner. Je conseillerais à tous les futurs mariés de ne pas économiser sur cette personne : vous serez sûrs de ne pas le regretter ! C’est Mademoiselle Loyal qui avait le plus joli site Internet, avec les meilleurs commentaires, et quand je l’ai contactée, elle m’a immédiatement répondu : notre collaboration tombait sous le sens.

 

Pour savoir tout anticiper, il faut être du métier

 

J’avais fait beaucoup de travail en amont car j’avais une idée précise de ce que je voulais mais avec Will, qui est batteur dans un groupe de rock tournant à l’international (MGMT), nous avons un rythme “créatif”, auquel vient s’ajouter le décalage horaire entre New York et Paris : il nous fallait quelqu’un ne serait-ce que pour appeler les prestataires. Et j’angoissais tellement à l’idée que nos invités soient paumés le jour J !  Une bonne moitié d’entre eux sont des musiciens professionnels habitués à ce qu’on s’occupe d’eux 24 heures sur 24 : j’avais besoin que Carole les oriente vers les endroits où ils pouvaient se loger car je craignais qu’ils m’appellent tous le jour-même. Finalement, avec Carole et ma témoin, j’ai eu un bon paravent : la baby-sitter recrutée pour encadrer les bébés, je ne l’ai même pas vue !

Surtout, pour savoir tout anticiper, il faut être du métier, ça ne s’improvise pas ! Quand j’ai rencontré Carole pour la première fois à Bordeaux en février, il ne me serait jamais venu à l’idée de faire des essais de coiffure et de maquillage : c’est pourtant important ! Elle m’a aussi fait rencontrer plusieurs fleuristes pour trouver celle qui répondrait à mes attentes spécifiques. Elle a l’expérience pour dire : ça, c’est une bonne idée ; ça, ça coûte cher… Elle n’est pas là pour vous vendre des trucs dont vous n’avez pas besoin.

 

Des petits détails essentiels le jour J

 

Et puis, ce sont en apparence des petits détails le jour J mais qui sont pourtant essentiels : pour célébrer notre cérémonie laïque, nous avions choisi des amis mais Carole est là pour apporter son sens du timing, la structure solennelle qu’on veut donner à l’instant. Et qui, à part elle, aurait pensé au pupitre ? Elle arrive sur le lieu du mariage avec sa centrale vapeur, des embouts plastiques à mettre sur les talons aiguille pour pouvoir marcher dans l’herbe, une imprimante portative… Il y a aussi plein de petites choses ingrates comme ramasser les mégots de cigarette après la fête pour rendre le lieu tel qu’on l’a trouvé… C’est beaucoup de boulot et Mademoiselle Loyal le fait vraiment très bien.

La musique avait forcément une place importante, nous n’avions pas envie de nous retrouver sur des hits standardisés, un temps de live était donc programmé. Nous avons sélectionné une douzaine de chansons parmi nos préférées et comme la plupart de nos amis sont des musiciens professionnels, ils se sont organisés en groupes pour les interpréter. Mais il fallait une batterie, des basses, un ampli… : c’était hyper-technique et là, c’est Jeff, le mari de Carole, qui a pris le relais.

 

Une relation particulière avec leurs clients

 

Ce fut une orchestration de mariage rondement menée ! On ne s’attendait pas à ce que Carole et Jeff soient si présents dès la veille du mariage : c’est un mélange de dévouement et d’humilité, doublé d’une vraie passion. On sent qu’ils adorent ça, que c’est le moment pour lequel ils sont là. Ils pétillent, ça se voit que ce n’est pas juste un travail pour eux, qu’ils développent une relation particulière avec leurs clients. »

error: